frais d’agence immobilière à Saint-Mard

Frais d’agence immobilière : qui les paie ?

Après des mois à essayer de vendre seul votre bien immobilier, vous avez jeté l’éponge et vous vous êtes tourné vers un professionnel. Vous avez choisi une agence immobilière ayant pignon sur rue, avec laquelle vous avez signé un mandat exclusif. Désormais, votre transaction est entre de bonnes mains, et un négociateur s’occupe de tout. Cependant, une interrogation demeure : qui s’acquitte des frais d’agence immobilière à Saint-Mard ? En d’autres termes, qui, du vendeur ou de l’acheteur, va rémunérer le professionnel pour ses services ?

Frais d’agence immobilière à Saint-Mard : de quoi parle-t-on ?

Une vente immobilière est une succession de démarches. Faire appel à un professionnel immobilier (par le biais d’un mandat de vente simple ou exclusif) pour vendre votre bien immobilier en rajoute une, à savoir la rémunération du service. Cette formalité prend place à la fin de la transaction, une fois que votre appartement ou votre maison est vendu.

Vous réglez des frais d’agence immobilière à Saint-Mard en contrepartie d’un service rendu. En effet, l’agent immobilier, le mandataire ou l’agent commercial met en place un certain nombre d’actions pour optimiser la transaction, de la préparation aux dernières étapes de la vente.

Les honoraires varient selon les agences, car chaque professionnel est libre de fixer le barème. Toutefois, celui-ci doit figurer sur la vitrine de l’agence ainsi que sur le site web. Ces frais d’agence ne sont pas à confondre avec les frais de notaire que vous rencontrez également en fin de transaction.

Bien que l’agent immobilier soit mandaté par les vendeurs, il œuvre pour les deux parties. Il aide le propriétaire à vendre son logement et l’acquéreur à acheter. Dans ces conditions, qui paie les frais d’agence immobilière à Saint-Mard : le vendeur ou l’acheteur ?

frais d’agence immobilière à Saint-Mard

Qui paie les frais d’agence immobilière : l’acheteur ou le vendeur ?

Étant donné que c’est le vendeur qui fait appel aux services de l’agent immobilier, la logique serait de penser qu’il règle les frais, et pourtant…

Quand les frais sont-ils à la charge du vendeur ?

Dans la majorité des transactions immobilières, c’est le vendeur qui a la charge des frais d’agence, mais techniquement c’est l’acquéreur qui s’en acquitte. La loi ALUR est venue clarifier la distinction afin que l’acheteur ait connaissance du prix de vente et des honoraires.

Autrefois, les agences immobilières n’étaient pas tenues d’indiquer le prix « net vendeur ». L’acheteur payait le prix d’un bien immobilier, par exemple 180 000 euros, sans savoir s’il incluait ou non les frais d’agence immobilière à Saint-Mard. Concrètement, le vendeur précisait à l’agent immobilier son prix « net vendeur » et ce dernier était libre d’y ajouter ses honoraires.

Désormais, les agences immobilières ont l’obligation d’afficher les deux prix : le prix « net vendeur » et le prix « HAI » (honoraires d’agence inclus). Ce qui permet à l’acquéreur d’avoir une meilleure visibilité. Pour un logement vendu à 180 000 euros, dont 10 000 euros d’honoraires, cela signifie que le vendeur perçoit 170 000 euros.

Quand les frais sont-ils à la charge de l’acheteur ?

C’est une opération qu’il est rare de rencontrer, mais rien n’empêche l’acquéreur de prendre en charge les frais d’agence. D’ailleurs, il réalise des économies sur les frais de notaire. Lorsque c’est le vendeur qui a la charge des honoraires, les frais de notaire sont calculés sur le prix HAI. Dans le cas contraire, ces frais seront calculés sur le prix « net vendeur ». Si nous reprenons notre exemple précédent, ils seront calculés sur 170 000 euros et non 180 000 euros. Les frais de notaire (8 %) réglés par l’acheteur seront de 13 600 euros à la place de 14 400 euros.

Acheteur et vendeur peuvent-ils se partager les frais d’agence immobilière à Saint-Mard ?

Bien que cette répartition soit peu fréquente en France, aucune règle ne l’interdit. Le vendeur et l’acheteur paient à parts égales les honoraires. Si vous vendez votre bien immobilier, pourquoi ne pas en discuter avec l’acheteur ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *